Dépenser moins pour photographier plus

0
160

Nous vivons dans une culture où parler d’argent est souvent tabou. Mais la photographie est une pratique dispendieuse et puisque les photographes ont souvent l’ambition d’en faire une source de revenus, il semble qu’un échange honnête sur le sujet serait du temps bien investi, pardonnez le jeu de mots. Je vous propose donc de revoir certaines notions financières, la première étant notre relation avec l’argent. Restez! Ce sera, comment dirais-je… rentable. Avant d’aller plus loin, je voudrais avancer que s’il est difficile de parler d’argent, c’est qu’on nous a appris que c’était inapproprié. Pour certains, c’est un enjeu strictement privé. Pour d’autres, il est à la source de tous les maux. Mais à l’origine de cette idée, c’est plutôt l’amour de l’argent, ou la cupidité, qui mènerait à notre perte. Dans les faits, l’argent est très pratique. Il paie les factures, couvre le loyer quand le propriétaire est peu enclin à le troquer pour, disons, une chèvre; et permet de nourrir ceux qui ne font pas pousser leurs propres légumes. Vous voulez guérir le cancer? Construire une école? Soulager la faim dans le monde? L’argent sert aussi à ça. En fait, il permet de faire un tas de choses merveilleuses. Lorsque vous avez besoin d’un nouvel appareil photo, là aussi il peut aider. À moins que l’employé du magasin ne soit disposé à le troquer pour notre fameuse chèvre! L’argent peut être l’instrument du bon et du beau, et, comme le temps, il est rare et précieux. Plus nous en avons, plus nous avons de possibilités. Alors, parlons-en. À la blague, on dit que la meilleure façon pour un photographe de faire de l’argent de nos jours est de vendre son équipement. C’est d’un cynisme tel qu’il éclipse même le mien, pourtant il contient une part de vérité. La plupart des photographes que je connais ont plus d’équipement que nécessaire. De manière plus optimiste, je dirais que de nos jours, le meilleur argent à faire en photographie est celui qu’on n’a pas dépensé : l’argent sauvé est de l’argent gagné. Sachant ceci, voici mes 5 meilleurs conseils pour être plus judicieux avec l’argent.

1. RÉSISTEZ AU CYCLE DE LA MODERNISATION

VOUS N’AVEZ PAS BESOIN DU TOUT BEAU, TOUT NEUF

Je sais, je sais, un nouvel appareil vient tout juste de sortir et il est terriblement sexy… mais il n’améliorera pas vos photos. Pas de nos jours. À moins que vous n’ayez vraiment besoin d’une sensibilité de 250 000 ISO pour votre série sur la spéléologie. Et la seconde version de votre objectif favori, que vous aimiez tant jusqu’à ce que la nouvelle soit disponible? Pas nécessaire. Ignorez le cycle de la modernisation et des mises à niveau. Laissez les autres financer une R&D chère payée, axée sur l’obsolescence. Achetez dans un an, quand ce sera devenu désuet.

2. N’ACHETEZ PAS DU TOUT

LOUEZ PLUTÔT CET OBJECTIF SOPHISTIQUÉ

Si vous avez la chance qu’une partie de votre revenu provienne de la photographie, n’achetez pas l’objectif nécessaire à un contrat, louez-le et facturez-le ensuite au client. Investir dans la technologie n’est pas terrible, et moins vous dépensez en équipement, mieux c’est. Placez donc ce 2000 $ dans un RÉER. C’est moins excitant, mais c’est une meilleure option; vous épargnerez 2000 $, éviterez les intérêts sur votre carte de crédit — que vous auriez probablement utilisée pour acheter cet objectif dispendieux — et vous aurez droit à un crédit d’impôt.

3. OBLIGÉ D’ACHETER?

OPTEZ POUR L’USAGÉ

Songez à acheter votre équipement de seconde main. En général, on aime que notre équipement soit impeccable. Le mien l’est au moment où je l’achète, mais il ne le reste pas. Celui dont je me sers tous les jours est légèrement bosselé et égratigné. Alors, si dans un an cet équipement sera un brin usé, mais en parfait état de marche, pourquoi ne pas tout de suite l’acheter de seconde main et épargner? Il y a plusieurs façons de se procurer de l’équipement usagé à une fraction du prix original. Tournez-vous d’abord vers votre détaillant photo. Des clients y échangent régulièrement de l’équipement et le commerce en garantit la qualité.

4. SI VOUS NE L’UTILISEZ PAS, VENDEZ-LE ÉCHANGEZ VOTRE ÉQUIPEMENT CONTRE CE DONT VOUS AVEZ BESOIN

Plus vous attendez, moins votre équipement aura de valeur. Si vous ne l’utilisez pas, alors pourquoi ne pas l’échanger contre de l’équipement utile que vous auriez autrement payé au prix fort? À moins que vous ne soyez collectionneur, il n’y a aucun avantage à conserver cet équipement; la plupart du temps, sa valeur ne fait que diminuer.

5. DÉPENSEZ LÀ OÙ C’EST VRAIMENT IMPORTANT INVESTISSEZ DANS LES OPPORTUNITÉS

J’ai déjà fait faillite par le passé alors les sermons passionnés à propos de l’argent, de l’endettement et des cartes de crédit, ça me connaît! Si j’avais plus de temps, je vous en parlerais. Mais je vais simplement y aller d’une dernière requête : si devez dépenser de l’argent, faites-le où ça compte vraiment. Choisissez d’apprendre, de photographier plus, de voyager. Procurez-vous une imprimante ou faites tirer vos photos pour que votre travail devienne enfin tangible. Achetez des livres de photographie. Soyez aussi réfléchi à propos de l’argent que vous l’êtes à propos de vos photographies et de nouvelles opportunités s’offriront à vous.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here