Achraf Baznani met ses rêves en images

0
2328

Achraf Baznani a fait de ses songes une réalité… à sa manière. Ce talentueux photographe à l’imagination débordante met en scène ses rêves à travers des photographies travaillées et retouchées. Mais attention, pas un simple travail de retouche. Comme vous pourrez le voir plus bas dans l’une de ses vidéos backstage, ses images sont réfléchies pour coller parfaitement à son imaginaire, nécessitant souvent plusieurs jours de travail.

My Small World © Achraf Baznani

Sans plus attendre, découvrez l’univers surréel et onirique du photographe Achraf Baznani qui a eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de nos questions.

  • Pourriez-vous vous présenter ; comment avez-vous commencé la photographie?

Mon nom est Achraf Baznani et je suis un artiste photographe qui joue avec les échelles et les proportions pour créer des mise en scène oniriques. Mon travail est fortement influencé par les arts surréalistes et psychédéliquesLa photographie a toujours été ma passion. C’est jeune que j’ai commencé à prendre des photos complètement par hasard lorsque j’ai reçu un Ektra compact pour mon anniversaire, et j’ai tout de suite accroché. Je suis un autodidacte, mais j’ai souhaité aller au-delà des photographies classiques et je me suis plus concentré sur la retouche. C’est pourquoi Photoshop est un outil si important pour moi, je peux grâce à lui sculpter mes pensées à travers les photos. Par exemple, la première photo que j’ai prise « Spider Baby », est une étrange représentation d’un bébé rampant le long d’un mur, avec ses frères et sœurs au sol essayant de le rejoindre. Les questions évidentes pour cette photo seraient : Comment est-il arrivé là-bas ? Comment la photo a-t-elle été prise ? J’aime que les gens se posent des questions lorsqu’ils voient mes photos.

The Storm © Achraf Baznani
  • Pouvez-vous nous en dire plus sur votre travail ? Combien de temps cela vous prend-il pour réaliser une photo comme « Into the Abyss » ? 

La route de l’idée au résultat final peut être longue. Je commence par des travaux de recherche, sauf dans le cas où je prévois d’interpréter un rêve à travers des images surréalistes. Je dessine l’idée rapidement, puis je commence à prendre les photographies nécessaires, généralement entre 5 et 30 clichés. Alors je les fusionne au besoin avec des logiciels de retouche comme Photoshop, et je finalise l’image en corrigeant les couleurs et imperfections. En favorisant un format carré, j’encourage l’œil du spectateur à se déplacer dans un cercle, plutôt que d’un côté à l’autre ou de haut en bas, lui permettant ainsi d’avoir une perception bien équilibrée de la scène.

En prenant en compte la recherche, la prise de vue et la retouche, il m’a fallu 3 jours pour réaliser Into the Abyss.

Into the Abyss © Achraf Baznani
  • Quelles sont vos principales sources d’inspiration ? 

Je puise mon inspiration dans à peu près tout, mais la majorité de mes travaux sont une « traduction » de mes rêves. Chaque image débute avec un dessin. Je dessine l’idée rapidement afin de ne pas oublier le concept et ensuite, je prépare les photos qui seront retouchées et fusionner pour donner le résultat final.

Plusieurs artistes influencent mon travail, André Breton, Salvador Dalí, Tim Burton, David Lynch et beaucoup d’autres.

Explore a New World © Achraf Baznani
  • Quel matériel utilisez-vous principalement pour réaliser vos photos ?

Pendant des années, j’ai utilisé un Canon EOS 1100D avec des objectifs Canon 18-55mm et 50mm f/1.8. La plupart de mes photos ont été faites avec ce 1100D. À présent, j’utilise un Canon EOS 80D.

Coin © Achraf Baznani
© Achraf Baznani
Caged © Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani
© Achraf Baznani

Retrouvez l’ensemble du travail de Achraf Baznani sur son site officiel, et suivez son actualité sur Facebook et Instagram

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here